Posted on Laisser un commentaire

 

MUSEROLLE CONFORT + ET RÊNES ADJUST by Hue Cocotte

Aujourd’hui, je vous parle (une nouvelle fois) de la marque IHWT. Cela fait plus d’un mois que j’ai reçu les rênes Adjust et la muserolle Confort + (en test), et maintenant, je peux vous donner mon ressenti après avoir fait pas mal de séances de travail en plat et saut. J’en profite donc pour vous faire mon retour sur l’utilisation de ces deux produits.

hue cocotte

Hue Cocotte – le blog

 

POUR LES RÊNES ADJUST

Je vous ai déjà présenté ces rênes dans un précédent article, que je vous invite à lire. À la première utilisation, les rênes donnent une sensation particulière. Elles sont un peu plus épaisses que des rênes classiques, mais la matière est vraiment agréable, et elles tiennent finalement très bien en mains. Au fur et à mesure des séances, les arrêtoirs sont devenus mes meilleurs amis. Oui, essayer, c’est les adopter !

En saut comme en plat, j’ose prendre mes rênes à la bonne longueur, sans pour autant me dire que je tire sur la bouche de mon cheval. Notre directeur d’écurie et coach dit toujours « À chaque moment en selle, il faut penser qu’on a la bouche de son cheval au bout des rênes. » Chacun de nos mouvements de mains peut parasiter le contact juste que l’on recherche tous. En gardant cette phrase dans un coin de ma tête, je m’aperçois que les mouvements parasites, j’en ai des tas et que faut ARRÊTER DE BOUGER MES MAINS !

Les arrêtoirs m’aident à savoir, selon l’exercice que je suis en train de faire, où mes mains doivent venir se placer. Sur les arrêtoirs Sensi’T, les plus « mous » et souples, je les utilise surtout en début et en fin de séance, quand je détends au pas et au trot et que je cherche petit à petit le contact.

Quand on entre dans le « vrai travail », qu’il s’agisse d’une séance de mise sur la main ou de saut, mes mains passent sur les arrêtoirs Fixi’T, qui sont plus « durs » et qui me permettent vraiment de FIXER mes mains à la bonne longueur.

Dimanche dernier (le 25 février), j’ai fait un parcours d’entrainement, et je me suis fait la réflexion que j’avais gardé mes rênes ajustées tout au long du parcours ! Bon, ça ne m’a pas transformé en Luciana Diniz, il faut que j’enchaine encore pas mal de fois pour m’améliorer. Mais moi qui perdait tous les trois sauts, de ce côté, il y a eu une nette amélioration !

POUR LA MUSEROLLE CONFORT

Côté muserolle, j’utilise une muserolle combinée. Pas de débat, si je le pouvais, si Volcan et moi, on avait le niveau, je monterais sans muserolle du tout. J’ai essayé d’abord la muserolle combinée, puis la française, puis, plus rien. Je me trouve plutôt bien entourée côté professionnels du cheval. Après discussion avec eux et de nombreuses lectures, nous montons Volcan en muserolle combinée dans le travail quotidien.

Cela a l’air positif, car d’une part, Volcan ne fuit plus le contact (j’ai appris à avancer mes mains au bon moment et être moins dure quand il le faut), et d’autre part, il semble lui-même comprendre comment son corps doit fonctionner. Ahhhhh, c’est plus facile de trotter sans inverser complètement l’encolure, se braquer la gueule en l’air n’est-ce pas ? Et en plus, le « moteur » fonctionne mieux. Quoi de mieux !

En trotting et balade, ça m’arrive d’enlever le Noseband. Parce que cela permet qu’il vienne se poser sur son mors, et petit à petit dans la main.

La muserolle Confort a ceci de particulier que la partie que passe sur le nez, est en caoutchouc. C’est doux et super souple !

Volcan a toujours eu tendance à fuir le contact et à se tordre la tête sur les cercles, pour, à nouveau fuir le contact. Au fur et à mesure des séances, on se rend compte qu’il comprend que non, cette muserolle ne va pas lui comprimer les voies respiratoires et peut-être lui faire mal.

Waouh, notre travail commence à payer !

Mercredi dernier, en leçon, Volcan m’a sorti des allongements du tonnerre au trot, en étant en place, le bout du nez légèrement vers l’avant. Bref, presque un poney de dressage ! Et le travail sur la cadence du galop commence à venir peu à peu !

Cette muserolle est clairement sur ma prochaine liste de Noël (bah oui, mon anniversaire est déjà passé, alors faut que j’attende 335 jours…) ; et je pourrais peut-être même craquer pour la version Strass, qui reste discrète et élégante, je l’avoue.
Merci à Élodie et Inese de me l’avoir prêté.

Franchement, après presque 3 ans avec Volcan, ces derniers mois, on sent vraiment les nombreux progrès ! Tout le monde le dit, et je suis méga fière quand on me le dit !  Alors, les rênes et la muserolle, je ne peux que vous les conseillez ! 

 

 

Laisser un commentaire